Communistes unitaires, le forum

un nouvel espace d'échange ouvert à tous ceux qui se réclament de la culture communiste, qui ont contribué au rassemblement
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 3)ÉMERGENCE AU SERVICE SOLIDAR. ENTRE STRUCTUR. CONCURRENTES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
philippe gascuel



Nombre de messages : 10
Age : 91
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: 3)ÉMERGENCE AU SERVICE SOLIDAR. ENTRE STRUCTUR. CONCURRENTES   Jeu 19 Avr - 7:33

Étudier l’émergence au service de la solidarité entre structures concurrentes
mars, avril 2007

Ce texte rapide suppose que l’on a lu et assimilé " étudier l’émergence 1 et 2 ... "

Intentions (nouvelle version de mon logiciel " vie ")
On prend de la colle aux structures qui en ont le plus (et n’en font rien), et on la donne à des grands ronds moins riches pour les aider à construire eux aussi des structures opérationnelles.
Cela suppose que la colle est également répartie dans chaque structure constituée.
--------
" Un avantage acquis par une structure, et reconnu comme tel, est transmis automatiquement aux autres structures - On constate alors que la population progresse plus vite (en structuration et en quantité de colle emmagasinée) "
Quel " avantage acquis " ? " Durable " (= riche en colle) est le plus significatif et le plus facile à transmettre
--------
J'essaie d'imaginer un modèle signifiant, qui représente l'essentiel du conflit entre
1) Émergence naturelle de structures uniquement concurrentes, " sauvages "
2) Structures équipées d'une couche supplémentaire " culturelle, solidaire entre structures ". Donc qui " corrige la concurrence " sans " bloquer le progrès ".

Projet :
Le " surplus de colle " capturé par les structures les plus " riches " sera redistribué, au lieu d’être écrêté si dépassement, et perdu comme actuellement ...
Redistribué aux grands ronds les plus pauvres (sans colle, solution " charité " ?) ... Ou bien plutôt (solution " services publics ") : le " surplus de colle " sera redistribué à tous les grands ronds uniformément. Cette solution est la bonne, elle ne casse pas la concurrence (source des progrès à la Darwin) ... La population de grands ronds peut-elle en attendre un avantage ? Lequel ?
Verra-t-on clairement une boucle de rétroaction positive " culturelle " ? ... Plutôt qu’une boucle nouvelle, on verra une amélioration de la boucle fondamentale existante, qui jusque-là était uniquement " naturelle " ... Donc un avantage signifiant.
Remarque : les structures " riches " qui donnent de la colle, au début, en tireront-elles un avantage matériel à terme ?
Remarque : attention, il ne s'agit pas ici de "concurrence entre deux populations de grands ronds d'espèces différentes" comme dans le logiciel E1, mais de concurrence entre structures de grands ronds tous de même espèce, plus ou moins riches selon la structure.

Le système fonctionne, premiers résultats :
" Humaniser la concurrence naturelle entre structures peut être profitable pour toute la population ".
Cela consiste à créer des " services publics ", alimentés avec le surplus des structures les plus riches : tous les grands ronds qui contiennent plus de K fois une ration neuve de colle (ils sont en structures) donnent la colle en trop à des services publics qui redistribuent cette colle par parts égales à tous les grands ronds, y compris les riches.
Pour K=2 la population s’enrichit beaucoup plus rapidement que pour K=100 (= pas de services publics), et bientôt la population atteint son niveau de richesse maximum (tous les grands ronds en une seule, ou peu de structures, en haut de l’écran, de plus en plus riches).
Pour K=1 le processus d’enrichissement de la population est long à se mettre en place. Peut-être aléatoire ? On a tué la poule aux œufs d’or ?
Pour K=3, 4, 5 le processus d’enrichissement semble moins bon que pour K=2.
Pour K=100 (concurrence sauvage pure) la population atteint aussi un niveau de richesse maximum (comme pour K=2), mais très lentement, et le maximum semble un peu moins élevé et plus aléatoire.
Pour confirmer ces " conclusions ", il faudra répéter chacune des expériences.
-------
Donc pour arriver au communisme, il faut passer par une " humanisation progressive de la concurrence ", ce qui est une phase d’apparence socialiste si on ignore sa finalité.

Résumé, résultats (expériences répétées), commentaires
Les options " solidarité " et " intelligence 4 " de " logiciel 2 " sont activées. Tous les grands ronds d’une même structure ont la même quantité de colle, et sont collés presque horizontalement.
Instructions rajoutées à " logiciel 2 " :
Les " services publics " prélèvent la colle par impôts sur les grands ronds riches en colle (tout ce qui dépasse K fois la colle d’un petit rond), et la distribuent à tous les grands ronds, sans distinction, par parts égales.
Résultats :
Si K=2 : des impôts de colle pour les services publics sont prélevés sur les grands ronds des structures plus riches que deux gouttes de colle pour chaque grand rond. C’est en gros, expérimentalement, la valeur de K la plus favorable. On observe alors :
- " Durée établissement société communiste " : près de 3 fois plus courte que si K=100 (pas d’impôts, pas de services publics)
- " Rigueur gestion sociale (moins de dispersion des résultats) " : au moins un tiers de dispersion en moins que si K=100 (pas d’impôts, pas de services publics)
- " Niveau de richesse atteint par société communiste " : légèrement supérieur (3%) que si K=100 (pas d’impôts, pas de services publics). Résultat à vérifier

La règle " Etre responsable avec ... "
" Etre responsable avec ... " est sans doute la règle de responsabilité la plus neuve, et la plus décisive dans la situation politique actuelle, qui est une situation d’émergence d’un peuple RCS. Elle s’impose comme leçon de l’histoire pour sortir définitivement du stalinisme. Elle se déduit très simplement des règles proposées dans mes deux contributions précédentes, voici comment :

1) Les trois règles exposées précédemment, si le militant les alterne répétitivement, sont équivalentes à la règle globale que voici
Règle globale 1 :
" être responsable de l’équilibre créateur entre soi-même et son monde "
(équilibre créateur = processus d’émergence contrôlé par les 3 règles 1, 2, 3 = modèle informatique E2 )
Deux possibilités de mise en œuvre (qui ne s’excluent pas entre elles) :
- par action sur le monde extérieur à soi-même
- par action sur soi-même
Ceci introduit la

2) Règle globale 2 (qui correspond au logiciel spécifique ici proposé pour l'illustrer) :
" Etre responsable, avec l'autre responsable, de l'équilibre créateur entre cet autre responsable et le monde de cet autre responsable ".
Exemple : Le PCF doit être responsable avec les autres participants de la révolution sociale et politique, c’est-à-dire en tenant compte du monde vécu, de l’histoire vécue, par chacun des autres participants.
Vocabulaire : il est convenu de dire que si A est responsable avec B, et B responsable avec A, le système A,B "fonctionne au consensus".


Autres titres possibles :
- Émergence naturelle et Solidarité culturelle peuvent et doivent coopérer
- Concurrence capitaliste sauvage et services publics, un long passage obligé
- Concurrence naturelle et solidarité culturelle, associées pour le progrès de tous et de leurs organisations.

Le texte complet, avec logiciel téléchargeable et copies d'écran est sur le site http://perso.orange.fr/philippe.gascuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/philippe.gascuel
 
3)ÉMERGENCE AU SERVICE SOLIDAR. ENTRE STRUCTUR. CONCURRENTES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communistes unitaires, le forum :: Communistes unitaires, Quelle organisation ? :: Poursuivre l'apport du communisme-
Sauter vers: